Mieux vivre la réanimation pédiatrique

8 septembre 2021

Pourquoi ce projet? 

Pour améliorer la communication

Le projet mieux vivre la réanimation pédiatrique est porté par le Dr Marie-Odile Marcoux réanimatrice à l’Hôpital des enfants (Purpan). Il a pour objectif de travailler sur la charge émotionnelle et l’anxiété générées lors de l’hospitalisation d’un enfant.

Un don exceptionnel

Septembre 2019, Barbra Rothschild, médecin américain de passage à Toulouse, doit se rendre en urgence à l’Hôpital des Enfants. Suite à un accident, le SAMU 31 emmène en urgence son fils à Purpan où il sera hospitalisé durant 2 semaines.

Barbra Rothschild, touchée par l’accueil reçu et reconnaissante du fantastique travail des équipes du CHU de Toulouse a souhaité agir. Au travers de sa Fondation Oak elle a souhaité les remercier en contactant l’Institut Saint-Jacques.

Un projet qui a du sens

Pour les familles de patients et les soignants

Grâce à ce don, le service de réanimation pédiatrique a rénové plusieurs salles. Le projet est centré sur la famille de l’enfant hospitalisé et les interactions avec les équipes soignantes. D’abord, l’Espace Parents permet aux familles de se détendre, de se restaurer, tout en restant proche de leur enfant. Puis, l’Espace Dialogue est pensé pour être un endroit chaleureux et rassurant. Il favorise la communication avec l’équipe soignante, notamment lors d’informations et d’annonces difficiles à partager.

La réanimation pédiatrique peut engendrer pour les 1 000 enfants hospitalisés chaque année un état de stress post-traumatique important. Le Dr Marcoux, accompagnée par l’ISJ et une architecte du CHU, a construit un projet pour diminuer les conséquences psychologiques de l’hospitalisation. Son projet permet également de renforcer la cohésion d’équipe au sein du service de réanimation pédiatrique en favorisant les échanges et l’accès aux connaissances pour les professionnels. La salle de staff a été « un véritable bol d’air pour nos soignants. Moderne, elle facilite la communication au sein de l’équipe, le partage des connaissances et l’intégration de la visio permet aux soignants d’avoir accès à des conférences pluridisciplinaires », raconte le Dr Marie-Odile Marcoux.

L’intégration des plafonds lumineux dans les 3 salles mais également dans la salle de pause et à l’accueil de l’unité a permis de pallier le manque de lumière, considéré comme un facteur aggravant de stress. Cet environnement serein et paisible améliore la qualité des soins, la qualité de vie au travail pour les soignants et la qualité d’accueil pour les familles.

A suivre

Enfin, le projet Mieux vivre la réanimation pédiatrique recèle d’autres actions. Il implique également l’achat de casques de réalité virtuelle. Ainsi les équipes travailleront sur la prise en charge des la douleur des enfants par l’hypnose médicale. La suite dans un article à venir !

Qualité des soins / RSE

L’Institut Saint-Jacques a financé ce projet grâce au don de la Fondation Oak et de sa fondatrice le Dr Barbra Rothschild.